Nieuws

(FR) Lancement du premier centre de contrôle aérien digital en Wallonie

Centre de tours de contrôle digitales des aéroports wallons - Images de synthèse du bâtiment (1)

(FR)

 

Ce lundi 15 avril 2024, Namur a marqué un tournant historique avec la pose de la première pierre du futur centre de contrôle digital pour les aéroports wallons. La cérémonie, qui a eu lieu dans le zoning ECOLYS, a vu la présence notable du Ministre fédéral de la Mobilité, du Ministre des aéroports wallons, du Bourgmestre de Namur et du Gouverneur de la Province, entre autres.

Ce projet, le premier du genre en Belgique, incarne la transition de la Wallonie vers un écosystème numérique ambitieux, prévu pour être opérationnel en 2026. Doté de technologies avancées, le centre sera exemplaire en termes de durabilité, utilisant la géothermie, l’énergie solaire, et des matériaux durables. Il servira aussi de nouveau siège social pour la SOWAER.

Une conception “ZEB”

Le bâtiment de +/-3800 m² répartis sur 3 niveaux est ainsi situé à mi-chemin entre les aéroports de Liège et de Charleroi, et s’intègre parfaitement dans son environnement, avec une architecture design en forme d’aile d’avion et recouvert de 1.800 m² de zinc
correspondant à la surface de 3 fuselages d’A320-200.

Selon Nicolas Thisquen, Président du Comité de Direction de la SOWAER, ce projet est le fruit d’une collaboration étroite entre plusieurs acteurs, y compris skeyes et le groupement Thomas & Piron Bâtiment – Cegelec – Vinci Facilities. Il symbolise un engagement envers la neutralité carbone et une gestion optimale de l’énergie. Le bâtiment est considéré comme ZEB pour Zéro Energy Building, cela signifie que l’ensemble des consommations électriques théoriques des équipements de chauffage, climatisation et éclairage sera compensé par les installations solaires.

Et une sécurité à toute épreuve

Ce centre high-tech remplacera donc à terme les tours de contrôle physiques des aéroports de Liège et Charleroi, assurant ainsi une gestion centralisée et moderne du trafic aérien. Il est essentiel de souligner l’importance de ce centre pour positionner la Wallonie comme pionnière en technologie de contrôle aérien et en réduction de l’empreinte écologique.

Le système intégrera des caméras intelligentes et la réalité augmentée pour améliorer la gestion du trafic aérien, même par faible visibilité. Johan Decuyper, CEO de skeyes, a confirmé que l’installation permettra de gérer efficacement le trafic des aéroports de Charleroi et Liège, garantissant ainsi une sécurité accrue et une meilleure fiabilité dans l’aviation.

L’operations room de 400 m² sera dégagé de tout élément structurel et chaque aéroport disposera de son pétale opérationnel équipé de 15 écrans (14 relayant les images et 1 de secours). Ces 14 caméras à haute définition sont installées sur des mats en cours d’implantation sur chacun des 2 aéroports.

L’avenir du contrôle aérien

Les investigateurs de ce centre ultra sécurisé (redondance des systèmes, blindage électromagnétique,…) ont également affirmé que cette innovation renforcerait la sûreté et l’efficacité des contrôleurs aériens, contribuant à une gestion du trafic plus économique et moins polluante par la réduction des temps de roulage et des temps d’attente permettant de diminuer les émissions de CO2 et de NOx. 

La construction du centre, qui a déjà commencé, est prévue pour se terminer à l’automne 2025. Le chantier, dirigé par Thomas & Piron Bâtiment en collaboration avec plusieurs partenaires, promet de respecter les normes les plus strictes en termes de sécurité et de durabilité environnementale.

Ainsi, la Wallonie se prépare à devenir un leader en gestion aéroportuaire numérique et durable, avec des retombées positives prévues tant pour l’environnement que pour l’économie locale.

Projet phare pour le BEP

Ce projet éminemment symbolique d’un écosystème numérique ambitieux est très motivant également pour le BEP qui a bien sûr proposé un bel emplacement sur Ecolys permettant d’optimiser son implantation. Voir un tel centre d’une importance capitale s’implanter entre Liège et Charleroi, précisément dans la capitale wallonne, revêt un caractère particulièrement satisfaisant pour les namurois. La Sowaer et ses partenaires se sont également montrés très reconnaissants envers le BEP pour le support apporté à cet investissement essentiel.

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.